Article publié le 16 Juillet 2021 16:00:00
par Sophie CHAUDEY

Devenez famille d’accueil pour venir en aide aux associations !

Le jeune Sésame est proposé à l'adoption par l'assocaition Nine Lives Paris © Nine Lives Paris                                                     

En été, période de naissances de chatons, les associations ont souvent du mal à trouver des familles d’accueil disponibles. Si vous souhaitez vous engager, c’est le moment, d’autant que cette année, une hausse des abandons rend la situation particulièrement difficile.

« Notre priorité est de trouver des familles d’accueil pour le mois d’août » indique Stella, co-fondatrice de Nine Lives à Paris. Cette association fonctionne uniquement avec des familles d’accueil, pour des chats, mais aussi des NACS et parfois des chiens, tous abandonnés ou sauvés de la rue. « En temps normal nous avons entre 60 et 80 animaux en familles d’accueil, détaille Stella. Mais à l’arrivée des vacances, nous savons que beaucoup de nos familles seront parties et nous nous préparons en prenant moins d’animaux en charge. En ce moment nous en avons une quarantaine. » Malgré l’anticipation, Nine Lives Paris a besoin de renfort afin d’accueillir de petits pensionnaires. « Nous recherchons des personnes qui peuvent s’engager pour l’ensemble du mois d’août. Moins, cela n’est pas bon pour les animaux : ils ne peuvent pas changer chaque semaine de foyers. »

Comme beaucoup d’autres association de protection animale, Nine Lives doit faire face à un été 2021 particulièrement difficile à gérer, notamment en ce qui concerne la prise en charge des chats. La période de reproduction des matous débute généralement au printemps et peut se poursuivre jusqu’à l’automne, ce qui entraine une hausse de naissances de chatons, parmi les populations de chats errants, mais également auprès de particuliers dont les félins, adoptés en masse pendant la crise sanitaire, ne sont pas stérilisés. « Depuis 15 jours, beaucoup de personnes nous appellent pour nous demander si nous pouvons prendre en charge des chatons. Ce sont de jeunes chats qui ne sont pas sauvages du tout et ont forcément vécus en famille » affirme ainsi Helen Chastenet, directrice du refuge Assistance et Secours aux Animaux (A.S.A) de Châtellerault, dans le Vienne (86).

« L’été tout arrive un peu en même temps : les naissances des chatons, une période généralement plus calme pour les adoptions et une hausse des abandons, poursuit Stella de Nine Lives Paris. Mais cette année est la pire qu’on ait vécue. Tous les jours, on a au moins un formulaire de demande d’abandon de chat ou de lapin, et ça fait un mois qu’on dit non à chaque fois ; c’est vraiment difficile. Nous n’avons pas assez de famille d’accueil pour prendre en charge ces animaux. On ne peut même pas orienter les personnes vers une autre association, on sait qu’elles n’ont pas de place non plus. »

« Plus on a de familles, plus on peut sauver des animaux »

Les familles d’accueil sont ainsi essentielles, comme l’explique, Aymeric, trésorier de l’association Paroles de Chats : « On ne refuse jamais une famille d’accueil : plus on a de personnes prêtes à accueillir des chats, plus on peut sauver des animaux. Jusqu’à l’année dernière, on fonctionnait avec 3 ou 4 familles ; cette année nous avons 7. Nous avons doublé nos effectifs grâce à une campagne de recrutement. Nous recherchons toujours de nouvelles familles d’accueil dans le Vienne et aux alentours, pour s’occuper de chatons, mais aussi de chats adultes. »

Les attentes du refuge A.S.A sont plus spécifiques : « avoir une ou deux familles d’accueil qui sachent biberonner nous aiderait, indique Helen Chastenet. Il faut pour cela être prêt à donner le biberon toutes les deux ou trois heures, nuits et jours. »

Il existe ainsi différentes possibilités pour devenir familles d’accueil, pour chat, mais également pour NACS ou pour chien. Quel que soit l’engagement que l’on souhaite prendre, devenir famille d’accueil est « un enrichissement personnel et sentimental » comme le rappelle Aymeric de Paroles de Chats.  « A partir du moment où l'on aime les animaux, que l'on a un peu de temps et que l'on reste ouvert d'esprit tout est possible ! »