Article publié le 26 Mai 2021 08:00:00
par Sophie CHAUDEY

Les petits chats (83) : soutien pour la prise en charge des félins

©Association les Petits chats (83)

Créée en avril 2021, l’association varoise est constituée de bénévoles aguerries venant en aide à une population locale de chats. Aujourd’hui, l’équipe a besoin d’aide pour consolider et développer ses actions.

Les petits chats, dans le Var (83), est une jeune association qui ne manque cependant pas d’expérience. Elle est constituée d’une équipe de six personnes investies depuis plusieurs années dans le monde de la protection animale, dont la présidente Séverine Verbanck.

Cette dernière a commencé à s’engager « un peu par hasard » auprès des chats des rues : « il y a trois ans, j’ai rendu service à une personne de mon entourage qui m’avait demandé de nourrir, pendant deux ou trois jours, des chats errants près de chez elle. Finalement, de quelques chats, je me suis rapidement trouvée face à une dizaine de félins car aucun n’était stérilisé. » Séverine Verbanck ne baisse pas les bras et décide de lutter contre ce problème.

« J’ai alors essayé de prévenir des associations pour signaler la situation mais faute de moyens, aucune ne pouvait intervenir. Au fur et à mesure, j’ai trouvé d’autres ilots de populations de chats errants auprès desquels il fallait intervenir. Des amies m’ont aidée et nous avons tout payé de notre poche pour les stérilisations et la nourriture. Nous avons fini par créer notre propre association car on ne pouvait plus assurer financièrement. Cela est indispensable, ne serait-ce que pour organiser des collectes en magasin et trouver la nourriture nécessaire. »

©Association Les petits chats (83)

Les actions aujourd’hui

Désormais l’association « Les petits chats » s’occupe d’environ 150 chats libres, répartis sur cinq sites de nourrissage, et place régulièrement de jeunes chats, les plus sociaux, à l’adoption.

« Nous venons d’accepter de prendre un nouvel ilot d’une trentaine de chats, cela va nous demander énormément de travail. C’est angoissant mais nous savons que nous ferons de notre mieux, avec les moyens que nous avons. Nous commençons à rencontrer pas mal de personnes, des particuliers, qui nous signalent de nouveaux sites de chats et nous demandent si nous pouvons intervenir. Pour le moment c’est impossible, car nous n’avons pas les reins assez solides. »

Comment aider

Pour continuer à s’occuper au mieux des chats dont elle a déjà la charge, et envisager la possibilité d’intervenir sur de nouveaux sites, l’association a donc besoin de soutien : les dons financiers et de nourriture sont des aides précieuses.

©Association les Petits chats (83)

Mais au-delà des actions de stérilisation et de nourrissage, les bénévoles sont confrontées à une autre difficulté, que connaissent beaucoup d’autres associations, surtout les plus jeunes : le manque de familles d’accueil. « Les petits chats » a ainsi besoin d’étoffer son réseau de bénévoles prêts à accueillir des chats en attendant l’adoption, surtout en cette période de reproduction des félins : « les chatons arrivent tous en même temps ; à cette époque, les familles d’accueil ne sont jamais assez nombreuses » rappelle Séverine Verbanck. 

 

Pour contacter l’association, retrouvez son profil ici